Plus de sons et moins d’image pour une meilleure perception de la qualité

Avec le temps qui se gâte et les bons films qui sortent en ce moment, les raisons pour aller au cinéma deviennent nombreuses. C’est également l’occasion de voir la publicité pour la nouvelle Audi RS6 Avant réalisée en collaboration avec l’agence Fred & Farid Paris.
Bien que je ne porte pas d’intérêt particulier pour les voitures, j’avoue qu’elle m’a presque autant marqué que le film.

audi RS6

Le principe : lors de la série de publicités précédant le film, les lumières de la salle s’éteignent (habituellement, elles restent allumées lors de la réclame) et le projecteur cesse de diffuser des images, plongeant ainsi la salle dans le noir complet. C’est à ce moment qu’une voix annonce que nous allons vivre une expérience auditive inédite en 5.1… nous sommes tout ouïe.

La suite est une succession de bruitages holophoniques qui donnent l’impression d’être dans un centre de test automobile. Le bruit des portières lorsqu’elles se ferment, le cuir des sièges lorsque le conducteur s’assoie, le ronronnement du moteur lorsqu’il tourne la clé… tout laisse penser que nous sommes en présence d’une voiture d’exception. Confortablement installé dans notre siège de cinéma, nous nous laissons transporté par ces sons, en s’imaginant être au volant d’un joli bolide. Ce n’est qu’au bout de plusieurs secondes que l’écran s’éclaire enfin et laisse apparaître une superbe Audi RS6. Juste de le temps de l’admirer un instant et l’image disparaît pour repartir sur une petite série de bruitages sur lesquels nous pouvons désormais fixer une image. C’est sur une invitation à continuer l’expérience sur internet que se clos cette annonce, en nous laissant l’impression de qualité que tant de publicités automobiles tentent de transmettre. (La version sur internet est un peu plus longue, avec des sons de la voiture sur un circuit automobile.)

Encore une fois, l’originalité et la performance de cette publicité sont le fruit de la remise en question de certaines habitudes.

1. Et si la qualité sonore des salles de cinéma était d’avantage exploitée que l’écran…

2. Et s’il fallait moins montrer le produit pour en garder une meilleur image…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *